vacances, Les vacances de la construction, c’est parti!, Construction Richelieu
17
Juil

Les vacances de la construction, c’est parti!

Les vacances de la construction 2019

À chaque année, au Québec, la terre arrête de tourner pendant deux semaines durant l’été. Cette année, c’est du 21 juillet au 3 août 2019 que les travailleurs de l’industrie de la construction deviennent des vacanciers. En effet, pour les deux dernières semaines de juillet, environ 155 000 travailleurs de la construction accompagnés d’environ 20% de la force ouvrière du Québec seront en vacances. Effectivement, ces deux semaines sont grandement attendues par une majeure partie de la province à tous les ans. Alors, faites-vous partis de cette population? Si oui, vous êtes très chanceux! Le Québec est le seul territoire en Amérique du Nord à avoir les ‘semaines de la construction’. Mais vous êtes-vous déjà questionné sur la provenance de cette disposition? 

L’historique de ce congé

Depuis 1970, le Québec est la seule province chanceuse qui détient deux semaines de congé. En effet, la première édition des vacances de construction a eu lieu à l’été 1971. Cette idée provient de l’industrie manufacturière. Traditionnellement, les industries fermaient les portes de leurs usines pendant les deux dernières semaines de juillet. Ceci avait pour but de faire l’entretien et la maintenance de la machinerie. Toutes fermées en même temps, les chaînes de production n’étaient ainsi pas perturbées. 

Préalablement à cette loi, les vacances des travailleurs de la construction étaient très dures à gérer. La rémunération des congés remonte à 1946 et chaque région du Québec avait sa façon de faire. Avec les ouvriers qui changeaient de compagnie plusieurs fois par année, les vacances étaient difficilement contrôlées. Entre autre, la méthode d’accumulation de timbres dans un carnet était utilisée. Cependant, avec des conditions et des durées de vacances différentes partout au Québec, il a fallu uniformiser le tout. De là, vos vacances sont nées. En somme, prendre les mêmes semaines de vacances que l’industrie manufacturière a seulement simplifié l’uniformisation. Ceci a permis aux travailleurs et leurs familles, de l’industrie manufacturière et de la construction, de synchroniser leurs vacances. De plus, la gestion des échéanciers de chantier a été grandement simplifiée. Les absences désordonnées de plusieurs métiers, dorénavant, sont évitées. 

Les vacances aujourd’hui

Depuis, les semaines de la construction sont devenues un règlement inscrit dans la loi sur les relations de travail, la formation professionnelle et la gestion de la main d’oeuvre dans l’industrie de la construction connue comme la loi R-20,r.7. Les provisions en vue d’émettre les fameux chèques de vacance sont gérées par la CCQ. Ces deux semaines sont obligatoires avec seulement quelques exceptions. Entre autres, des travaux d’entretien, de réparation ou de rénovation urgentes, des travaux légers en construction résidentielles neuves et certains travaux de génie civil et de voirie sont permis. Si vous avez l’intention de travailler pendant ces deux semaines, votre employeur doit faire la demande directement à la CCQ et le groupe syndical majoritaire. Toutefois, cette exemption doit être approuvée avant le début des vacances. 

Par ailleurs, la Commission de la construction du Québec est la seule organisation de son genre en Amérique du Nord. En effet, tous les ouvriers de la construction au Québec sont syndiqués et régis par la CCQ, permettant à la loi R-20 d’exister. Plus précisément, plus de 400 000 000$ seront remis en chèques de vacances pour 2019 parmis tous les acteurs de l’industrie.

Pour plus d’information sur l’étendue et l’importance de la CCQ, allez consulter notre article sur le respect des normes. (Le respect des normes, ça compte – Construction Richelieu) 

Finalement, Construction Richelieu vous souhaite BONNES VACANCES de la construction 2019! Profitez-en et revenez en forme pour finir l’été en beauté!
vacances, Les vacances de la construction, c’est parti!, Construction Richelieu